Fiche de lecture hors série #03 : Hana no Breath

Hana no Breath, de Caly, aux éditions H2t Editions, en deux tomes.

Bien le bonjour ! Aujourd’hui, encore (eh oui) un hors série dans les fiches de lecture : il s’agit de Hana no Breath – Le souffle des fleurs de Caly ! Et c’est parti !

 

Nous suivons Azami, une jeune lycéenne de seize ans, qui ne comprend pas l’homosexualité, et qui est amoureuse du beau Gwen, un lycéen dans le club de basket. Seulement, le jour de sa déclaration d’amour à lui, elle découvre un terrible secret…

 

Je n’en dis pas plus ! Mais le couple est très mignon : on sent leur passion l’un pour l’autre, la pureté de l’amour de Gwen envers Azami et inversement ! De plus, le développement est très intéressant : le secret de Gwen, par rapport au couple, les rivales… Tout cela est développé de manière logique ! Et rien que pour cela, chapeau ! Les personnages secondaires sont au top, que ce soit les rivales ou les alliés ! On suit leur état d’esprit aussi, leur développement, leurs émotions… Et limite sont plus intéressants que les personnages principaux ! Et le graphisme est au petit oignon : trait fin, de la douceur, même l’aspect chibi est maîtrisé ! Juste magnifique !

 

Cependant, il faut retenir que c’est un shojo manga, et que généralement il y a obligation que l’amour entre les deux personnages principaux soit pour toujours. Et ça je trouve ça dommage que les résolutions se fassent aussi vite pour montrer que l’amour triomphe toujours, car parfois ce n’est pas aussi simple. De plus, la fin révèle des éléments trop rapidement, on n’a pas le temps d’assimiler les informations que la fin est déjà là. Je pense qu’un tome supplémentaire n’aurait pas été de trop, ou un tome hors série pour mieux expliquer cela… Mais on ne connaît pas le contexte, et tout revient à la décision de l’autrice et de sa maison d’édition !

 

Voilà ! Cela reste un très bon manga, que je recommande avec enthousiasme, surtout qu’il y a peu de tomes et qu’il rentre facilement dans la bibliothèque ! J’espère que ça vous plaira, et je vous dis plusch !

 

Fiche de lecture Hors série #02 : Le Maître des livres

Le Maître des livres, en 15 tomes, par Shirohana Umiharu, édité par Komikku Editions en France

Deuxième hors série de fiche de lecture, cette fois-ci portant sur un manga : Le Maître des livres.

 

Racontant le quotidien dans une bibliothèque jeunesse, ce n’est pas tant l’intrigue qui est important ici, mais le fait que les personnages évoluent petit à petit, au fil des tomes, grâce aux livres jeunesses, qu’ils soient enfants… Ou adultes ! Et ce par des analyses de livres jeunesses choisis par le bibliothécaire soigneusement.

De plus, nous avons en détails le déroulé du monde des livres, que ce soit libraires, éditeurs, créateurs, animateurs, bibliothécaires, professeur… Tout y passe ! Bien que ça reste le système japonais, il y a quelques similitudes avec les autres systèmes.

 

Les personnages restent attachants, malgré certains stéréotypes, et parfois même ont leur caractère ! Quand au scénario, hélas, il reste assez classique pour son genre et se répètent facilement. De plus, l’aspect « suis tes rêves » peut être agaçant à force. Et le graphisme reste assez passable… Cependant quelques pages restent assez belles en soi.

 

Cependant, cela reste un bon manga si vous vous intéressez de près ou de loin au monde des livres, en particulier jeunesse ! Lisez le !

 

 

Fiche de lecture Hors série #01 : Grenadine

 

Grenadine, de Shyle Zalewski, aux éditions Lapin

Un article un peu particulier cette fois ci : les fiches de lecture hors série. C’est à dire que dès que j’ai un coup de coeur, le livre se retrouve dans cette catégorie. Commençons !

 

Grenadine… Un savant mélange d’autobiographie et de fiction. Mais surtout l’occasion de réfléchir sur son être. Shyle s’analyse, et Shyle se dévoile.

 

Le personnage nous fait rire, réfléchir, pleurer… On tourne les pages, on s’attache au personnage, on est bouleversé par ce qu’on lit… Pourtant, le personnage n’est pas parfait : maladroit socialement, d’une franchise qui glace le sang, pas dans les canons de beauté de la société physiquement, assez chaudasse… Mais c’est ce qui fait tout son charme : il est humain.

 

Le scénario est captivant, car on voit l’évolution du personnage petit à petit, et on apprend avec lui. Les échecs, les réflexions, les actes, les paroles, les doutes, les erreurs… Tout ce qui s’y passe nous apporte quelque chose de plus.

 

Concernant les moments de sexe, c’est tout en subtilité : nous voyons les actes, mais rien d’autres. Pas de pénis, pas de vulve. Et c’est tout aussi érotique.

 

Parlons du graphisme, maintenant. Autant il peut paraître simpliste et enfantin, autant, quand on apprend à le connaître, on voit qu’il y a des détails et de la fluidité. Je peux vous garantir que les pages en une planche vous laisseront sans voix tellement elles sont magnifiques. Shyle fait du beau travail, et ça, on ne peut pas la lui enlever !

 

En tant que lecteurice depuis deux ans sur les réseaux sociaux, je peux noter un défaut : la répétition des strips déjà publiés sur son Twitter. En effet, on retrouve certaines planches dessus. Cependant, c’est un défaut minime : très peu de planches ont été publiées sur son compte, et on les retrouve avec plaisir.

 

En bref, je vous recommande cette BD très chaudement !

 

Voilà, j’espère que cette découverte vous a plu. J’espère en faire de nouveaux prochainement. Je vous dis plusch !

 

Fiche de lecture n°18 : Premier amour

Coucou ! Aujourd’hui nous allons parler d’une nouvelle qui m’a plu à la première lecture et que je devrais relire pour me faire un avis plus complet.

 

Nous suivons le point de vue de Vladimir, un jeune homme, qui est en vacances et qui rencontre une jeune fille dont il tombe amoureux et qu’il tente de l’intéresser du mieux qu’il peut.

Outre l’aspect « je suis une jeune fille qui attend des exploits de l’autre pour m’y intéresser » assez misogyne, le récit n’est pas si mal et la fin est assez étonnante pour attirer l’attention. Il faut aussi rappeler que c’est un récit du XIXème siècle écrit par un homme, donc évidemment le point de vue n’est pas respectueux de la femme pour l’époque. Malgré tout le personnage principal montre le point de vue d’un jeune homme de famille noble tomber amoureux, même s’il ne le sait pas précisément. Le récit est plutôt bien écrit et rythmé pour le coup.

 

Cependant, il y aurait pu y avoir des développements plus aboutis qu’une simple romance. Comment aurait pu réagir le jeune homme, l’évolution de ses sentiments, etc… Et même s’il s’agit d’une nouvelle, le format aurait pu tenter pour être un roman. Mais l’auteur a choisi, et c’est sa liberté d’agir ainsi.

 

Un livre qu’il faut que je relise, pour avoir un avis plus complet sur le sujet.

Fiche de lecture n°17 : La Mécanique du cœur

Un roman se doit d’être immersif et de laisser le lecteur se faire happer par le récit. Bien malheureusement ce ne fut pas totalement le cas de ce roman du célèbre chanteur de Dionysos ! Explications plus tard.

Jack est un enfant dont le cœur était gelé dès la naissance, tellement il faisait froid ce jour ci. Docteur Madeleine réussit à lui fabriquer une horloge pour réactiver son cœur. Il doit respecter trois règles pour survivre : 

1. Ne pas toucher à ses aiguilles

2. Ne pas se mettre en colère

3. Ne pas tomber amoureux

Et pourtant il va tomber amoureux de Miss Acacia et vivre des péripéties diverses…

 

Ce qui est notable, c’est que le style est poétique, le rendant très joli à lire. De plus certains personnages sont attachants, rendant le récit intéressant par certains développement.

Cependant, il y a des situations où ça coince : le récit se déroulant vers 1880, on y voit des anachronismes assez maladroits qui nous fait sortir du récit. Par exemple évoquer la planche à roulettes alors qu’il n’a été inventé que dans les années 1930 ! De plus, d’autres personnages ont un manque de développement conséquent, ce qui est dommage.

Un bon récit pour adolescent donc !

 

Fiche de lecture n°16 : Des fleurs pour Algernon

S’il y a un classique en SF à retenir pour les adolescents, c’est bien ce livre là ! Vous allez vite Comprendre pourquoi…

Nous suivons l’histoire de Charlie, un homme de 33 ans ayant un âge mental de 6 ans. Un jour, les scientifiques lui demandent s’il peut être le cobaye d’une expérience pour augmenter radicalement son Q.I., et Charlie accepte naïvement. S’ensuit alors une montée fulgurante avant une chute douloureuse de l’expérience.

Ce qui est impressionnant c’est le style qui en découle. En effet, il s’agit de suivre à travers le journal intime de Charlie, et si au début les fautes d’orthographes font sourire, le style devient rapidement compréhensible et même amer. De plus le développement du personnage est impressionnant, limite il regrette d’être devenu le monstre de foire scientifique et souhaite mourir. Et la fin est tellement émouvante qu’on a envie de serrer contre nous ce pauvre Charlie. Cependant, je regrette que sa descente soit aussi vite expédiée, et j’aurais voulu voir ce que donnait ce dédoublement de personnalité qui s’empare de lui…

Bref, ce roman est à lire dès que possible !

Fiche de lecture n°15 : L’étranger

Bonjour ! Voilà longtemps que je n’ai pas fait de fiche de lecture, et pour cause : celui dont je vais vous parler aujourd’hui est le moins bien côté du tas. Pas non plus une catastrophe, mais ce n’est pas une merveille. Nous allons parler de L’étranger d’Albert Camus.

L’histoire débute avec l’enterrement de la mère du narrateur. On comprend très vite que le personnage est creux dans ses sentiments et sa façon de se comporter tout au long du roman… Il ne s’éveille qu’à la fin lors de sa future exécution, par la colère. 

 

Avant de continuer, il faut remettre en contexte ce roman. On sort de la seconde guerre mondiale, et l’espoir de créer est rendu vain. C’est à ce moment là, dans les années 50, que sort le nouveau roman, un genre qui veut rendre compte de l’inutilité de créer une histoire en la rendant banale. C’est aussi à ce moment là que sort le théâtre de l’absurde. 

Je préfère vous le dire franchement : j’ai horreur de cet époque. Je n’ai jamais trouvé l’intérêt à rendre nul un récit. Même si les analyses peuvent être intéressantes, ça reste une interprétation sur du vide.

Et ce roman nous présente le personnage le plus vide que j’aie jamais vu, rendant insupportable ses actions et son récit. Et c’est juste se foutre de la gueule du lecteur. Sérieux, les gens devaient encore plus déprimer en lisant ça, limite ça incite au suicide. Et c’est à cause de ce genre de récit du « nouveau roman » que ce sera la dernière fois que je parle d’un roman qui en fait partie. 

Ce n’est clairement pas pour ma génération, et je préfère l’enterrer loin de moi.

Fiche de lecture n°14 : Les Gardiens de Ga’Hoole (tome 1)

lesgardiendegahoole-couv Je ne cache pas que je suis une amoureuse des hiboux et chouettes et que du coup ma fiche de lecture ne sera pas forcément objective. Ce livre jeunesse était tout bonnement désigné pour moi. Déso pas déso.

On suit la vie de Soren, qui au début est bien dans son cocon familial, et hélas se fait pousser hors du nid par un grand-frère jaloux, alors que la jeune chouette effraie ne sait pas voler. Il est pris par la suite par des hiboux et se fait emmener dans un orphelinat dictatorial. Mais il se ferait une amie, Gylfie, et ils tenteront de s’y échapper…

J’ai été envoûtée par le charme de l’histoire, très prenante. De plus, il y a un aspect pédagogique assez intéressant et plutôt bien amené qui intéresseront ceux qui veulent en savoir plus sur ces rapaces. Personnellement j’ai été envoûtée par ces explications ! Le style d’écriture est fluide et assez simple, ce qui est bien pour un roman pour enfants.

Il y a pourtant un brin de naïveté (pas dérangeante, vu que c’est un roman jeunesse) qui pourrait faire buter un adulte. De plus, les obstacles se résolvent assez facilement par le héros. Il y a peut-être une subtilité dans ces résolutions que je n’ai pas saisi, mais malgré tout j’étais assez mitigée.

Malgré ces défauts, cela reste un bon roman pédagogue et divertissant. Je le recommande aux amoureux de ces oiseaux !

fiche-de-lecture-n14

Fiche de lecture n°13 : Nos amis les journalistes

Coucou ! Un article de la nuit, et venant des fiches de lecture, ça faisait longtemps ! Je compte reprendre le concept dès que j’ai le temps… Allez, je vous laisse découvrir le roman dont il est question ! Bonne lecture !

 

nos-amis-les-journalistes-couvLes journalistes, on les porte ou pas dans notre cœur. Parce qu’ils dévoilent la vérité des sales types ou qu’ils fouinent dans les affaires qui ne les regardent pas, ces reporters ne nous laissent pas indifférents. Dans ce roman de François Reynaert, c’est justement un portrait d’eux que l’on découvre !

En France, les journalistes que nous suivons ont trouvé un concept révolutionnaire : faire une rubrique de « non-événements » ! Ils désignent pour cela une équipe de reporters pour les envoyer à Tourdistan. Mais voilà, non seulement cette équipe de bras cassés se disputent, mais en plus le Tourdistan est loin d’être un lieu où il ne se passe rien…

Tout d’abord, il est utile de préciser que ce roman est à but humoristique et fait une critique du métier de base de l’auteur. Une sorte d’auto-dérision donc ! Et effectivement, le livre est terriblement drôle à mes yeux : des portraits de personnages aussi ridicules les uns que les autres, des situations burlesques… J’ai ri de temps en temps !

L’auteur veut clairement montrer le ridicule de certains aspects journalistiques. Une critique de la manière dont ils pratiquent le métier aussi : faire des sensations avec de la nouveauté, renouveler des concepts, faire du buzz pour gagner encore plus… Ou parfois des caractères que l’on rencontre dans la rédaction, comme le cas d’un rédacteur célèbre et imbu de lui-même, ou encore la journaliste avec un fort tempérament et professionnelle. On pourrait reprocher que c’est caricatural de temps à autre, mais on peut le pardonner par l’intention de l’auteur à être dans l’humour avant d’être dans le développement de personnages. Quoique parfois il y a des moments où l’on voit l’évolution des personnages, rendant le tout intéressant.

Etant donné le but, ne vous attendez pas à voir une dénonciation du métier de manière sérieuse. Pour cela, je vous recommande plutôt l’excellente analyse d’Usul sur cette vidéo très intéressante.

Bref, à lire sans prendre le roman au sérieux !

fiche-de-lecture-n13

Autumn book tag 2016

Coucou par ici ! L’automne est là, et un tag est tombé sur moi, de la part de Pandamis !

On commence donc sans plus tarder le tag !

 

1. Trouvez une couverture qui vous fait penser à l’automne

couv_71930

Un manga sur des sorcières… Avec ce quatrième tome qui me rappelle bien l’automne !

2. Un livre parfait pour lire au coin du feu

FC_Proust-Du cote.indd

Si vous avez le temps et que vous supportez les longues phrases d’une page, c’est vraiment l’idéal à lire dans son cocon !

3. Un livre que tu utiliserais pour allumer un feu

41cmm09njbl-_sx296_bo1204203200_

Je n’ai vraiment pas aimé cette pièce de théâtre que j’ai dû lire pour le lycée… Je le brûle sans hésiter !

4. Une couverture avec du brun comme couleur principale ou avec des feuilles sur la couverture

444294091_small

(Non je ne suis pas originale)

5. Comme quand vous guérissez après une longue période pendant laquelle vous étiez enrhumée, un livre que vous étiez content d’avoir fini

9782756014548

C’est plus tous les tomes parus qui m’ont fait un bien fou, et justement j’étais tombée malade à cet instant !

6. Un film que vous aimez regarder encore et encore quand le frais revient s’installer

les_trois_caballeros

Je ne sais pas pourquoi mais je suis attachée à le regarder quand il fait frais, voire à Noël !

7. Quelle couverture de livre vous rappelle l’automne ?

les-outrepasseurs-tome-1-les-heritiers-379974-250-400

Je suis obligée de répondre la même chose que Pandamis… Non mais regardez la couverture ! C’est pour moi la définition même de l’automne !

8. Quelle série de livres aimeriez-vous lire cet automne ?

ob_959937_magiciennoirfull

Même si j’ai déjà commencé à lire le premier tome, ça me botterai de continuer !

9. Un livre qui vous fait voyager.

arte-manga-volume-4-simple-246055

Ce manga a décidé depuis le tome 4 de nous faire plus visiter l’Italie de la Renaissance… Magnifique manga qui fait rêver !

Voilà tout ! Je ne taggue personne, libre à vous de reprendre le tag comme vous le souhaitez ! J’essaye récemment d’ouvrir une nouvelle catégorie avec un nouvel article, mais chuuuut, c’est encore un mystère !

Je vous laisse, j’espère pas trop longtemps, et vous dit à la prochaine !