23 H de la BD 2019 – Tableau de bord

Bien le bonjour ! Voici le tableau de bord du 23HBD pour cette année qui résumera ce qui s’est passé. Vous pouvez retrouvez le carnet de bord de l’année dernière ici. Les pages seront postées ici. Bonne lecture !

(suite…)

Instant pub – Les endroits où vous pouvez me poser des questions !

Coucou !

J’espère que tout va bien, moi ça va parfaitement bien ! Aujourd’hui j’aimerais vous parler des plateformes où vous pouvez posez des questions et lire mes réponses.

 

  • Curiouscat

Cette plateforme a percé ces dernières années, cependant certains « trolls » prennent un malin plaisir à vous insulter. Heureusement il y a des blackwords pour contrer cela. Vous pouvez me poser des questions ici.

 

  • Ask.fm

Plateforme plus ancienne et plus calme ces derniers temps, on peut avoir des questions du bot, de gens, voire générer des questions. Vous pouvez trouver mon profil .

 

  • Tumblr

Loin d’être une plateforme que j’aime, on peut y poser des questions anonymement, tout simplement. Vous pouvez me questionner ici.

 

Il me semble avoir fait le tour. Si vous connaissez d’autres plateformes où on peut poser des questions je prends ! Merci beaucoup et à bientôt !

Instant pub – Mes BDs !

Coucou !

 

Aujourd’hui j’aimerais te parler de deux projets BDs que je fais et dont j’en ai jamais parlé ici : My Dear Friends Star et Erase You.

 

  • My Dear Friends Star :

 

Projet commencé en début 2016 avec pleins de longs hiatus, il raconte l’histoire de Maane, une jeune fille rousse de seize ans qui a perdu sa sœur toute jeune et qui vit sous la discrimination à cause de sa couleur de cheveux. Jusqu’au jour où un vaisseau mystérieux atterrit chez elle…

Ce projet est une BD à long terme (12 chapitres et 2 tomes), j’en suis au chapitre 02 pour l’instant et il arrive à sa fin. Il est très chill, on découvre pleins de choses sur les gens qui étaient dans le vaisseau et leur planète. Il y aura du combat au chapitre 06 si tout va bien.

Quelques extraits d’illustrations de cette BD…

Vous pouvez retrouvez la bd sur Mangadraft ou sur Deviant art !

 

  • Erase You :

Commencée en mai 2017, cette BD n’a commencé qu’à être publiée qu’en juin 2018. Vous y suivez Seiira, une détective pas comme les autres…

Ce projet est à plus court terme (2 parties de 21 pages), et anecdote amusante : c’est à partir d’un rêve pendant mon sommeil que j’ai décidé de créer cette BD.

Quelques extraits de la BD…

Vous pouvez la lire sur Deviant Art ou sur Mangadraft !

 

Voilà, j’espère que vous les lirez, je vous souhaite de belles lectures !

23 H de la BD : journal de bord

Hellow les bigorneaux ! Je participe officiellement au 23 H de la BD. Késako donc ? Vous trouverez les précisions ici ! Et vous pourrez trouver mes planches  !

J’en profite pour ouvrir ici mon journal de bord, pour voir mes réactions et publier des exclusivités ici ! Allez, on se lance !

 

12 h 11 : Je pars à la recherche de ressources pour survivre… Bon en gros je fais les courses vite fait !

12 h 58 : Snacks sucrés : check, thés : check, tablette graphique et carnet de croquis : check ! Je suis prête ! 😀 (ou pas)

13 h 01 : Après avoir peiné à me connecter, le thème est là : 1, 2, 3… Explorez ! Et je grince un peu des dents avec la contrainte… Puis finalement panique : J’AI PAS D’IDÉES LOL ! Bref, c’est le bordel dans ma tête, c’est limite l’alerte rouge danger !

13 h 13 : Je me calme, et je trouve une idée facile : décrire un vieux couple qui recherche une planète en particulier… Oui, ça va être SF et Amour en même temps ! Et je n’en dis pas plus !

13 h 19 : Après avoir annoncé tout ça à mon compagnon de voyage virtuel, Geek Librairie, il me confie qu’il me lâche pour d’autres contrées… Traître ! Je me retrouve toute seule et me met à me venger en mangeant déjà des snacks. Na !

13 h 39 : Il est temps de travailler sur ce couple. Quelle type de couple ? Femme/homme, Homme/homme, Femme/femme, Sexe impossible à déterminer ? Des extraterrestres ? Des humains ? Des anthropomorphes ? Je réfléchis encore…

14h 01 : Il reste moins de 22 h avant la fin, et je n’ai pas pu avancer car j’ai reçu un message de détresse sur Facebook… Et au final j’échoue à y répondre rapidement, car un autre vaisseau a trouvé la solution… Bon… Je suis trop dissidente, faut que je me remette au boulot…

15 h 27 : Les personnages sont déterminés ! Et j’ai fini le découpage des planches ! Vous pouvez en avoir un aperçu sur ses hologrammes dégueus :

Maintenant, une question se pose : est-ce que je risque de le faire sur papier, ou dois-je maîtriser la tablette pour ordonner le lancement de la production ? Je vais y réfléchir avec un thé caramel…

15 h 40 : Ah, oui aussi : ce bougre de Geek Librairie est revenu entre temps, afflué d’un drôle d’habit… Il dit que ça s’appelle une « tenue de pom pom girl », ça encourage les personnes en plein effort il parait… Perso ça me donne juste envie de lui sauter dessus, maiiiiiiis on va éviter et se concentrer sur le thé… (et j’ai trahi les snacks sucrés pour un bon brie dans un morceau de pain, miam !)

16 h 35 : J’ai fini la couverture ! Ma seule musique de fond est le beuglement du vaisseau voisin qui fête l’anniversaire d’un sale gosse… J’ai une grosse envie de mettre mon casque et de mettre du Mister Yéyé pour me calmer…

La couverture en question :

…Je crois que j’aime beaucoup trop ce couple ;w;

Planches restantes à faire : 23

18 h : J’ai fait les deux premières planches, et elles sont publiées ! Mais je sature devant l’écran, et mon dos commence à réclamer du confort… Je crois que je vais réclamer au moins un massage à Geek Librairie… *pleure* * -10 de santé mentale, c’est Cthulhu qui va être content !*

Planches restantes à faire : 21

18 h 44 : ARRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRGHALABEULEU ! Je rage : mes commandes se sont éteintes, vidées de leur batterie, et j’ai tout perdu de la 3 ème planche ! Tout est à recommencer… J’ai perdu 20 min de travail, et c’est énorme… J’ai envie de pleurer…

Planches restantes à faire : toujours 21 lol *cry*

20 h 34 : Deux planches de plus ! J’en profite pour squatter le live de Radio Philippe pour fond sonore et parfois réagir à leur discussion. J’ai de la fièvre suite à mon rhume, mais je tiens bon !

Planches restantes à faire : 19

23 h 14 : J’en suis à un total de 8 planches, en comptant la couverture… La fatigue est là, la tête dans le coton à cause du rhume… Je suis toujours le live en fond sonore, j’ai participé un peu à une conversation orale, mais malheureusement ça coupait souvent, j’ai fini par me dire que je préférai suivre par le twitch. Et c’est un peu la loose de laisser mon ventre faire des bruits de fond, c’est pas très urbain (celui qui trouve de qui vient l’expression a le droit à un cookie !). On continue aussi avec un dos qui fait vivre l’Enfer sur Terre, on avance, on avance…

Planches restantes à faire : 16

1 h 30 : Je n’ai pu faire qu’une planche en plus, et mes appareils de préventions me disent que je suis dans un état critique : le rhume m’assomme, j’ai mangé un plat qui me fait mal au ventre, le dos est en compote… Malheureusement je ne pense pas que cette année je pourrais atteindre les 24 planches en 23 H, l’appareil de production est en panne à cause de mon incapacité physique… Je pense que j’ai vraiment besoin de repos… Désolée…

Planches restantes à faire : 15

6 h 42 : L’horaire d’été est finalement passé pendant mon sommeil, même s’il fut difficile à trouver à cause des jeunes vaisseaux voisins qui ont estimé que, lol, c’est la fête donc on fait du boucan, surtout pour hurler « il est quatre heures du mat’ ! ». Bande de sacripants. Ce fut la toux qui acheva de me réveiller en mode zombie pour me remotiver et me mettre à rebosser sur les planches. La neuvième est en cours d’encrage…

Planches restantes à faire : 15

8 h 27 : Trois planches en moins de deux heures, c’est rentable ! Je pense me préparer un thé et me faire une grignote pour me poser un peu…

Planches restantes à faire : 12

10 h 41 : Encore quatre planches de faites, je prends une pause pour calmer la douleur du dos… Je suis certaine que je n’y arriverai pas à temps, mais ce n’est pas grave ! Je vise finalement le lapin d’argent, ce sera déjà pas mal ! (Note : les 2 heures de perdues sont tordant !)

Planches restantes à faire : 8

12 h 16 : Bon, je confirme : je n’aurais pas le temps de faire les 6 dernières planches à temps. Oui, je n’en ai fait que deux juste après la pause lit. Je me sens fantômatique physiquement, tellement la fatigue est présente… Mais je compte continuer quand même, et terminer cette BD. Je me suis réellement attachée à ce couple.

Planches restantes à faire : 6

13 h 04 : Les 23 H de la BD sont officiellement fini, mais on peut continuer à publier le reste des planches. J’en ai fait et publié seulement deux pour le moment. Et la suite ne sera pas simple à faire… On continue le marathon…

Planches restantes à faire : 4

14 h 40 : Tout est fini… Je n’ai plus de planches à faire ! Je suis exténuée, mon dos va m’en vouloir pendant des jours, mon rhume me fait savoir qu’il va traîner, mais… J’ai terminé l’histoire. Ou du moins cette partie ci. J’aime beaucoup ces personnages… Et j’espère que vous les aimerez aussi !

Planches restantes à faire : 0

Heure du décès : 14 h 44

Chargement complet du rapport

Ben voilà, les 23 H de la BD est terminée pour moi… J’ai beaucoup apprécié ce marathon, non seulement ça m’a poussée à aller à un rythme soutenu, mais en plus ça m’a permis de mieux me familiariser avec la tablette, et avec Clip Studio Paint. Sur ce, je pense quand même aller régler des besoins de premières nécessités (douche, nourritures, dormir, soigner mon rhume, sauter sur Geek Librairie ). A très bientôt, j’espère !

 

Article commenté (deux ans plus tard) : Réaction aux réactions dernier épisode de GoT

Ceci est un retour sur un article que j’avais écrit il y a à peu près deux ans… L’ayant relu, et voyant que je n’étais pas objective du tout, voire agressive, et ayant dit des conneries en surplus, j’ai envie de retourner dessus et de le critiquer. Arroseur arrosé comme on dit.


Attention, ce post peut déplaire aux fans de Games of Thrones, si vous ne voulez pas ruiner votre journée à cause de cet article, ne le lisez pas. Merci. (Ouh, déjà ça commence fort : si tu n’as pas envie que les fans lisent, soit tu gagnes et ton article n’est jamais lu, soit au contraire ça attise la curiosité, et tu commences à agresser direct. Waouh, bravo Ragdowl)

Pour tout vous dire, je n’ai jamais été une fan de Games of Thrones (abrégé GoT). Du coup, ça le dépasse que cette série audiovisuelle et saga littéraire ait autant de succès. Mon avis mitigé à ce sujet n’a fait qu’accroître quand j’ai vu un article qui listait les réactions suite à la fin de la dernière saison. (Bordel, tu démarres d’emblée avec ton avis perso, mais qu’est-ce qu’on en a à branler ? Si les gens aiment cette série, es-tu en droit de les empêcher de regarder cela ? Même s’ils sont en PLS après, il y a peut être un développement intéressant au final !)

Pourquoi ? Pourquoi regarder une série où les gens pour qui on a de l’empathie finisse « sproutchés » par ceux que l’on aime moins, voire pas du tout ? Est-ce l’espoir d’un retournement incroyable qui puisse les venger ? Ou un plaisir limite maso de sentir la souffrance de ces personnages ? (Encore une fois, tu diriges la pensée des autres sans rien savoir, abrutie ! Et tu as appris par après que même ceux qu’on n’aime pas finisse quand même en pâté pour chien, donc ton raisonnement est con)

Personnellement, la série ne m’a pas attiré (je ne sais pas, l’aspect ne me plaît pas), et quand j’ai essayé de lire la saga… J’ai fermé au bout de cent pages. Mais pourquoi ? Pourtant le style n’est pas mauvais, pas de fautes graves. (lol) Mais voilà : l’auteur a tendance à rendre beau l’acte de mourir atrocement. Un joli oxymore qui sonne comme « belle mort ». Sauf que c’est dérangeant… Lorsqu’on est une personne comme moi qui réfléchit un peu à ce qu’elle vient de lire, eh bien tout tourne à un sadisme malin de l’auteur. (Et voilà : le complot de l’artiste… Tu n’as même pas lu une seule interview pour voir l’intention de l’artiste au final, donc t’en sais fichtrement rien. Et quand on ne sait pas vaut mieux se la fermer)

Non pas comme un gamin qui tue ses personnages comme des jouets comme on tend à le représenter, mais plutôt comme s’il voulait détourner le schéma habituel (« le gentil gagne sur le méchant » devient « le méchant triomphe sur le gentil ») pour pouvoir mieux choquer le lecteur et en prendre un plaisir XXL. (Mais merde, t’en sais rien, peut être que si, il est quand même affecté de cela, mais qu’il relativise : que ça fait avancer l’intrigue, que ça introduit de nouveaux personnages, qu’il y a des actions qui persistent même après la mort… Et encore une fois : même les « méchants » (lol le terme pas du tout manichéen) meurent au final)

game-of-thrones-cartoon

En effet, avant de visualiser les dernières réactions qui me font mal au cœur pour ces pauvres innocents (LOL, s’ils sont consentant c’est leur problème après qu’ils chouinent, ils ne sont pas si innocents que ça) , j’ai regardé une vidéo d’e-penser. Je vous conseille de la regarder avant de lire la suite de l’article, sinon ça va être dur de comprendre. (Oh bordel, là t’aurais réellement dû te la fermer)

Il parle dedans des prestidigitateurs pour expliquer le making-off de son poisson d’avril (à voir ici).

Je résume un peu l’idée : les prestidigitateurs utilisent des techniques pour détourner l’attention du lecteur d’un ou plusieurs objets, afin de mieux leur attirer leur yeux dessus par la suite avec un choc supplémentaire (prendre l’exemple de l’objectif, du tournevis et des cartes dans la vidéo).

Eh bien en littérature, on peut dire que c’est la même chose, mais en plus fourbe. Car nous n’avons pas forcément l’image sous nos yeux pour cela, et on ne peut faire confiance qu’aux lignes pour imaginer cela. Du coup, dans le cas de GoT, l’auteur va attirer de l’empathie et de l’antipathie sur ses personnages tout en plaçant le contexte (« L’hiver arrive », « Le pouvoir est convoité »…). Seulement, il y a des éléments que le lecteur va ignorer (ou oublier) jusqu’au moment choc : la mort d’un personnage sympathique bien détaillée en douleurs physiques tant en douleurs psychologiques. Du coup cela donne un mouvement émotionnel du lecteur et lui plombe le moral… Qui ne finit que par remonter que s’il y a une possible vengeance. (Bordel bordel que des conneries ! Déjà tant que t’as pas fait le master sur le métier d’écrivain, c’est que t’en sais rien, c’est peut être pas une technique… Et pourquoi croire que c’est une technique lié à cet auteur précis ? Ça marche aussi bien sur Harry Potter, pourtant tu n’as rien dit au dernier volume… Mh ? On fait moins la maligne du coup !)

Et l’auteur joue plus là dessus que sur l’intrigue j’ai l’impression… En soi, n’importe qui d’assez organisé dans son univers pourrait monter ce jeu là (lol non, ce n’est pas aussi simple, crétine). Mais le refaire tout le temps m’agace. C’est comme trouver des prétextes pour s’engueuler à tout bout de champs : ça va user l’un et l’autre, sauf si l’un y prend du plaisir. Et à mon avis l’auteur est dans ce cadre là : il prend du plaisir à faire mourir les personnages pour choquer le lecteur, quitte à le laisser se pendre au bout du compte. (Encore une fois : TU N’EN SAIS RIEN ! Et bordel, tu penses vraiment que l’auteur cherche à ce que le lecteur se pende ? Qu’il a si peu d’empathie ? Il a dû savoir doser les choses, quand même ! Il n’est pas un monstre !)

Mais au final, lorsque je lis certaines interviews de l’auteur, j’ai l’impression qu’à travers ce sadisme envers les sentiments du lectorat, il veut retranscrire ce qu’est une vraie guerre : même les plus importants gentils peuvent mourir dedans, tout comme les méchants peuvent gagner royalement. Tout est permis pour faire mourir l’autre, que ce soit brutal ou plus subtil. Et c’est peut-être ça qui ne me fait pas aimer GoT : ce n’est pas une fiction d’apprentissage en bien, c’est la description d’une réalité de la guerre en mal. (Un truc à peu près cohérent : oui, l’auteur cherche à retranscrire la politique du Moyen-Âge en général. Il est fou d’histoire, il est même venu en France pour visiter un lieu historique ! Son défaut est de TOUT mettre (niveau crasse historique) EN MÊME temps, alors que c’est qu’une fois tout les cinquante ans. Mais il n’y aurait pas de rebondissement, ce que cherche le lecteur et le spectateur.
Et même si je suis encore bisounours, que oui je m’indigne encore sur les morts violentes, sur les beaux mots sur un carnage, sur la tristesse du spectateur, quand je lis cet article, en fait, tu voulais juste cracher sur GoT. C’est dommage, tu aurais pu mieux faire : voir le pour et le contre, au lieu d’être aveuglée par ta haine. BOOM, headshot !)


Je ne sais pas ce qui est pire : avoir dit des conneries, ou avoir déversé ma haine pour GoT. Je n’aime toujours pas, mais au moins je peux comprendre aujourd’hui que des gens aiment bien. Je pense aujourd’hui que l’auteur (coucou Martin) reste humain avant tout, qu’il cherche juste à vivre de ses passions, et que le défigurer ainsi parce quelques personnes pleuraient la mort d’un perso, ce n’était pas justifié. Voilà, bien à vous, fans de GoT ❤

3 ans de blog : fêtons-le avec une fausse affiche d’anime !

Coucou par ici !

Habituellement je ne le fais pas, parce que je n’y pense pas, mais là j’ai envie de profiter un peu vu que WordPress me l’a signalé.

Cela fait trois ans que j’ai ce blog. Une première année à ne rien mettre, puis de constituer petit à petit des projets avec. Il y a eu des moments de vide, mais au final je reviens toujours le mettre un peu à jour ! Bref, malgré tout je l’aime bien ce blog : un mélange d’écriture, d’articles, de fiches de lecture, de coup de cœur, de dessins… Un joli pot pourri quoi !

Et pour fêter cela avec dignité, je vous propose de vous montrer une participation de mon cru pour un concours/défi d’affiche d’anime organisé par le fameux Trystan. Il y avait des contraintes : s’inclure dans l’affiche et respecter le titre donné par nos premières lettres de nos deux prénoms et de notre nom de famille. Du coup j’ai eu le droit à Crazy Kill Academia ! Un thème donné dans le gore donc…

crazy-kill-academia-concours-trystan

Voilà voilà ! Bientôt une fiche de lecture, un futur artiste coup de coeur et pourquoi pas des nouvelles sur mes projets en cours. A bientôt !

Strip spécial : la schizophrénie

Coucou tout le monde !  Même si je ne poste plus grand chose ici, j’essaye de remplir le blog dès que je peux.

Et aujourd’hui on va parler d’un sujet qui me concerne et qui fait peur pour beaucoup : la schizophrénie. Je tiens à préciser que nous ne sommes pas tous et toutes des tueurs en séries, ce serait même l’inverse : on se sent victimes de nos hallucinations. Devenir schizophrénique n’est pas forcément avoir un petit univers tout doux où l’on s’enfonce. Non, ça peut être aussi voir des choses qui nous veut du mal, entendre des insultes, se sentir agresser par quelqu’un (même un proche !). Non, être schizo ce n’est pas simple. Heureusement, les traitements sont là pour stabiliser notre angoisse et nos hallucinations. Bref, rien à voir avec les fantasmes de certains récits fictifs.

Mais je pense que le strip sera plus parlant. Sur ce, je vous laisse lire le strip. Bonne lecture !

Schizo MDE p.01

Schizo MDE p.02

Schizo MDE p.03

Présentation générale d’Anéa Ragdowl

Bonjour/bonsoir à vous ! Je sais que je ne poste plus beaucoup, en fait je ne sais pas quoi faire de concret et de régulier. J’aimerai m’exprimer, mais il semblerait que ce soit trop personnel pour être exposer à tant de monde. Alors pourquoi pas un article sur ce que j’aime ? Ou un coup de gueule ? Mais vous ne me connaissez pas vraiment en fait. C’est peut être là où je me suis trompée en commençant ce blog.

Alors je pense qu’une présentation simple sans trop dévoiler s’impose. Qui suis-je donc ?

Une jeune femme banale, en soi, qui aime la lecture quand elle a envie, qui dessine comme ça, sans prétention. J’aime coudre aussi, pour me détendre, malgré mon bas niveau. Quand je pourrais, j’essayerai de vous présenter des créations « réussies ». J’aime aussi écrire, comme vous le voyez sous mes petits contes ou autres écrits spéciaux. Il m’arrive parfois aussi de m’essayer à une présentation de livres et de mangas par cette chaîne youtube en guise de loisir, afin d’argumenter à l’oral et de mêler dessins et diffusion de lecture (ce qui est très mal fait au passage). Bref, j’aime créer, beaucoup.

Pourtant, je vais choisir une voie professionnelle loin de la création : bibliothécaire. Parce qu’en autre de la passion de lire, j’aime avant tout partager, donner un goût de la lecture ou d’action lié à l’imaginaire.

J’essaye d’être sociale, mais avant de parler aux gens, j’ai tendance à un peu les observer, à les laisser s’exprimer, pour essayer de définir ce qu’ils sont. Mes hypothèses sont vérifiées ensuite via la discussion. J’ai tendance à chercher le côté positif d’une personne quand je suis en forme, malgré ses défauts. Sauf si la personne se montre trop désagréable avec moi ou commence à m’insulter. Parce que je peux être facilement en colère, même si j’essaye de ne pas le montrer sur les réseaux sociaux. Mais vous n’êtes jamais à la fuite d’une de mes humeurs sur mon twitter.

Je vais arrêter là pour mon état psychologique, je pense que les trolls ou gens qui me détestent pourront s’en servir rapidement contre moi. Parlons de mes goûts plutôt.

J’aime beaucoup les jeux vidéos de RPG, ou tout simplement de combat. Les personnages me semblent développés, avoir leur trait qui me plaise, une histoire qui me touche. Par exemple, je suis très attachée à Tales of Symphonia, Blazblue, Skullgirls, Pokémon (juste pour les pokémons quoi !), et bien d’autres.

J’aime les mangas, mon péché mignon allant vers certains shôjos, et mon côté sombre allant vers les seinens, bien sûr avec quelques shônens au passage. En partant de Shûgo Chara pour aller à Area 51, puis passer par Le maître des livres, minuscule, ou encore Sailor moon, D.Gray man, Et caetera

Je lis aussi des romans classiques, jeunesses, young adult, fantasy, et des contes aussi. Je suis passionnée par les contes, aussi bien de Madame d’Aulnoy que de Pierre Gripari. Il m’arrive parfois de lire des poèmes, quelques pièces de théâtre, mais ma vraie passion va aux contes, aux mythes.

J’aime parfois lire des fanfictions (et parfois en écrire, mais c’est plus rare), par de bons jeunes écrivains en herbe (spéciale dédicace à Koukin, à Lauraceae, à Delmyr aussi et Beauchaton, bien évidemment à Temi-chou, et d’autres que j’ai dû oublier). Pour moi une bonne fanfiction part du principe que l’auteur explicite les sentiments du personnage, ou donne une ambiance neuve à l’univers par sa plume. Tout simplement.

Ah oui, j’oubliai : j’aime lire les webcomics, que ce soit par des professionnels comme dans Homestuck ou Ava’s Demon, ou de jeunes artistes comme Ayaluna, Misté, Caly, Dunky, et j’espère un jour voir plus en détail ceux de AngelMJ et Kriza Lied. Je suis aussi de tout cœur le webcomic Hell and Heaven malgré ma mauvaise compréhension en anglais. J’ai juste envie de voir l’évolution de cette jeune espagnole !

En dessin, j’aime aussi bien les trucs mignons que les traits réalistes, j’apprécie les deux. J’aime bien aussi l’originalité maîtrisée, avant tout. C’est la plupart du temps mes coup de cœurs !

En musique, les OSTs surpassent tout en général, mais j’aime le rock de Mister Yéyé, ou de Queen, ou encore le power métal de Freedom Call, ou encore (again !) les challenges relevés de Shindehai de Voxmarkers.

J’aime regarder les vidéos diverses, mais je risque de d’entrer en conflit avec les vidéastes pour la variété large que je touche. Sérieusement, Ginger Force risque de taper violemment si je dis que j’aime quand même Kriss de Minute papillon (la plupart sauront très bien pourquoi). Mais en général j’adore Linksthesun, Mathieu Sommet, Antoine Daniel, Samai Cédlart, Margaud Liseuse, Joueur du grenier, Axolot, e-penser, le Fossoyeur de films… J’essaye d’aimer Inthepanda, et malgré que j’apprécie moyen Unknow Movies (le concept est intéressant, mais le montage est trop maladroit et j’ai horreur du rôle de Inthepanda dedans), j’aime beaucoup les arguments et les observations sur les films.

Niveau film, ben je suis une quiche, soyons honnête, je ne connais pas bien mes classiques et j’ai tendance à ne pas aller souvent au cinéma. J’ai une préférence pour les films d’animations, en général. Vala tout.

Je suis une amoureuse des chouettes, des chats et des cochons d’inde, mais mêler les trois dans la vraie vie ne ferait pas bon ménage de part chez moi. C’est comme ça.

Voilà, vous en savez un peu plus sur moi, Anéa Ragdowl de mon pseudo, une fille plutôt effacée qui ose un peu s’exprimer devant vous cette fois-ci. Je vous souhaite malgré tout une bonne visite et peut être à une toute prochaine sur le blog !

SWAP Féerie avec Solène : je crois aux fées

Bonjour z’à vous ! Cela fait maintenant quelques jours que j’ai reçu mon swap de Solène de Livr’Addict sur le thème de la féerie, en voici un compte rendu !

Gros coup de cœur pour la présentation de la boîte tout d’abord : c’est adorable à souhait !

2015-10-16 17.49.32

 

Le petit mot choupette : beaucoup de surprises m’attendent. Je regrette de ne pas avoir fait plus de cadeaux maisons pour le coup (et qu’une partie se soient perdues en cours de route…).

Première ouverture : la première gourmandise (et emballée !) qui rappelle la tradition de la Bretagne. Une gourmandise, pensai-je, qui ira bien avec un thé fruité. Mais la deuxième gourmandise se révèle entre-temps : de la poudre de chocolat déjà sucrée, digne des épices des bistrots des fées !

2015-10-16 17.51.48

2015-10-16 17.52.34

2015-10-16 17.55.30

Une surprise de taille de Poucelina : une décoration ! Hélas, le choc du voyage a dû un peu l’embarrassé… Mais nous recollerons les bouts ensemble !

2015-10-16 17.50.33

2015-10-16 17.50.55

Une autre surprise visible, bien féminin, mais dont ma manie de ronger mes ongles risque de rendre orageux la relation ongles/surprise.

2015-10-16 17.51.11

Un cadeau de jolies ailes de fées : de la poudre qui tombent de leur membrane récupéré dans un flacon et fermé ainsi que maintenu à une cordelette.

2015-10-16 17.52.55

2015-10-16 17.53.24

2015-10-16 17.54.07

Un premier ouvrage dont je désirai l’acquisition : le bestiaire de la célèbre écrivaine J.K. Rowling, et le deuxième d’une importance incroyable : La Fée de la Mousse. Un grand merci pour ces deux choix judicieux !

2015-10-16 17.54.22

2015-10-16 17.55.12

2015-10-16 17.55.43

2015-10-16 17.56.17

Les surprises de fées sont de plus en plus nombreuses : ce que je prenais pour les deux marques-pages sont complétés par les animaux et les fées attractifs pour la lecture. Malgré que ma connaissance des personnages n’est que vague et que mon compagnon a tiré une drôle de tête, j’apprécie beaucoup ces marques pages de qualité !

2015-10-16 17.56.35

2015-10-16 17.56.55

2015-10-16 17.57.08

2015-10-16 17.57.46

Enfin, une surprise superbement agréable (et pas si enfantine pour moi !) : un cahier de coloriage sur le thème. Sache que je possède des feutres qui raviront les traits (par contre ne tiens pas compte des blagues douteuses que risque donner mon compagnon s’il en prend un à faire, c’est un facétieux troll !).

2015-10-16 17.58.03

2015-10-16 17.58.52

Un magnifique colis, donc, qui me fait culpabiliser du mien qui, non seulement a été maltraité pendant le voyage, mais a en plus perdu les marque-pages que j’avais aquarelllisé et protégé (je suis sûre qu’elles étaient dedans quand j’ai fermé le colis !). Je pense envoyer une grande lettre pour me rattraper (avec de nouveaux marque-pages + une petite commande d’aquarelle sur un sujet souhaité).

Voili voilu, à la prochaine !

Imposer ses opinions… ?

Bonjour à vous ! Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu de coup d’humeur sur un sujet, et j’avoue que depuis quelques jours, je n’arrête pas de réfléchir sur ce problème : doit-on imposer son opinion à autrui ?

Il y a de plus en plus de partis politiques et de militants en tous domaines qui apparaissent, pensant que si tout le monde adhérait à leurs idées, le monde serait meilleur. Que leur intention semble juste et loyal comme dans le blog de lelfe, ou qui cherche juste à causer la zizanie pour mieux s’imposer dans la société comme le FN, les personnes comme moi se méfient. Où est donc LA vérité ? Doit-on se laisser bercer par leurs discours ? Ou faut-il s’en méfier comme de la peste et rester dans ses propres idées ? Là est tout le problème de l’individu ou de la communauté en soi.

Parce que oui, nous vivons, que ce soit pour s’épanouir personnellement ou avec des gens que l’on aime. On a envie de se faire nos propres idées sans être formaté, sans qu’on nous mente. Et on est tous différents, on a nos propres critères de pertinences, qu’elles soient extrêmes ou modérées.

Et c’est là où se pose une contradiction avec certaines communautés militantes : on impose UNE idée, on n’a pas le droit à des subtilités, du coup dès le moindre faux pas c’est la descente au enfer.

J’aimerais poser une question à ces personnes qui incendient leurs membres : êtes-vous sérieuses ? Vous faites cela aussi avec vos amis, qui ont des goûts différents des vôtres ? Ou bien vous vous enfermez sur une idéologie fixe, que tous les membres doivent suivre ? Cela me rappelle quelque chose, mais quoi… ? Ah oui : la dictature. Alors certes ce n’est pas au niveau politique et ça se pratique par un groupe de gens, mais on y est. Et vous voulez vraiment intégrer des personnes de-dans ? Vous ne croyez pas qu’elles ont envie qu’on leur foute la paix dessus, qu’elles ont envie d’une liberté personnelle plutôt que de se limiter à vous ? Vous pouvez discuter et argumenter, mais pas forcément les agresser et les insulter dès qu’elles veulent vous exprimer une contradiction avec vos idées. Vous imaginez le bordel que ça ferait si vous le faisiez avec des amis qui n’ont pas forcément envie d’y adhérer, à vos convictions ? A moins que vous l’ayez déjà expérimenté, je peux vous assurer que vous vous sentez mal quand ça arrive.

Donc, voici un petit conseil que moi-même j’essaye de faire en ce moment, aussi bien pour le militant que pour une personne lambda : l’empathie envers son interlocuteur. Essayez d’imaginer pourquoi ça lui pose problème : paresse intellectuelle, soucis de résistance, envie d’être soi, ne peut pas par habitude… Et dans ce cas là, adaptez vous à elle : essayez de lui faire comprendre l’empathie, essayez de la réconforter et ne la culpabilisez pas de manière agressive. Et essayez aussi de parler calmement avec un de vos membres au lieu de le détruire : la communauté, ça s’entretient, ça ne se détruit pas en fragment. Vous perdrez en pertinence si vous vous engueulez entre vous au lieu de discuter.

Cela me fait bizarre de parler de cela, mais je n’aime pas quand les communautés sont en conflits pour des raisons bornées. Faut apprendre qu’il n’y a pas une vérité dans le tas, qu’il faut apprendre à réfléchir et à discuter sans que ça parte mal. Après, si vous n’êtes pas d’accord, libre à vous d’en parler avec moi dans les commentaires. Mais calmement, sinon je clos la discussion stérile.Anea falls