Fiche de lecture hors série #03 : Hana no Breath

Hana no Breath, de Caly, aux éditions H2t Editions, en deux tomes.

Bien le bonjour ! Aujourd’hui, encore (eh oui) un hors série dans les fiches de lecture : il s’agit de Hana no Breath – Le souffle des fleurs de Caly ! Et c’est parti !

 

Nous suivons Azami, une jeune lycéenne de seize ans, qui ne comprend pas l’homosexualité, et qui est amoureuse du beau Gwen, un lycéen dans le club de basket. Seulement, le jour de sa déclaration d’amour à lui, elle découvre un terrible secret…

 

Je n’en dis pas plus ! Mais le couple est très mignon : on sent leur passion l’un pour l’autre, la pureté de l’amour de Gwen envers Azami et inversement ! De plus, le développement est très intéressant : le secret de Gwen, par rapport au couple, les rivales… Tout cela est développé de manière logique ! Et rien que pour cela, chapeau ! Les personnages secondaires sont au top, que ce soit les rivales ou les alliés ! On suit leur état d’esprit aussi, leur développement, leurs émotions… Et limite sont plus intéressants que les personnages principaux ! Et le graphisme est au petit oignon : trait fin, de la douceur, même l’aspect chibi est maîtrisé ! Juste magnifique !

 

Cependant, il faut retenir que c’est un shojo manga, et que généralement il y a obligation que l’amour entre les deux personnages principaux soit pour toujours. Et ça je trouve ça dommage que les résolutions se fassent aussi vite pour montrer que l’amour triomphe toujours, car parfois ce n’est pas aussi simple. De plus, la fin révèle des éléments trop rapidement, on n’a pas le temps d’assimiler les informations que la fin est déjà là. Je pense qu’un tome supplémentaire n’aurait pas été de trop, ou un tome hors série pour mieux expliquer cela… Mais on ne connaît pas le contexte, et tout revient à la décision de l’autrice et de sa maison d’édition !

 

Voilà ! Cela reste un très bon manga, que je recommande avec enthousiasme, surtout qu’il y a peu de tomes et qu’il rentre facilement dans la bibliothèque ! J’espère que ça vous plaira, et je vous dis plusch !

 

Fiche de lecture Hors série #02 : Le Maître des livres

Le Maître des livres, en 15 tomes, par Shirohana Umiharu, édité par Komikku Editions en France

Deuxième hors série de fiche de lecture, cette fois-ci portant sur un manga : Le Maître des livres.

 

Racontant le quotidien dans une bibliothèque jeunesse, ce n’est pas tant l’intrigue qui est important ici, mais le fait que les personnages évoluent petit à petit, au fil des tomes, grâce aux livres jeunesses, qu’ils soient enfants… Ou adultes ! Et ce par des analyses de livres jeunesses choisis par le bibliothécaire soigneusement.

De plus, nous avons en détails le déroulé du monde des livres, que ce soit libraires, éditeurs, créateurs, animateurs, bibliothécaires, professeur… Tout y passe ! Bien que ça reste le système japonais, il y a quelques similitudes avec les autres systèmes.

 

Les personnages restent attachants, malgré certains stéréotypes, et parfois même ont leur caractère ! Quand au scénario, hélas, il reste assez classique pour son genre et se répètent facilement. De plus, l’aspect « suis tes rêves » peut être agaçant à force. Et le graphisme reste assez passable… Cependant quelques pages restent assez belles en soi.

 

Cependant, cela reste un bon manga si vous vous intéressez de près ou de loin au monde des livres, en particulier jeunesse ! Lisez le !

 

 

EVASION III – Introduction

Coucou ! Je participe cette année à un tournoi, celui d’EVASION, troisième édition. Toutes les informations se trouvent ici.

Pour y participer, il fallait une fiche des personnages, et une introduction en BD ou en animation. Nous allons donc commencer par la fiche des personnages !

 

Fiche de présentation Dowly – Pulsion

Dowly :

Nom Prénom : M. Auriane

Pseudo : Dowly – Anéi Ragdowl

Âge : 26 ans

Poids : 103 kg

Taille : 1m59

Genre : Bigenre femme-homme (iel/elle/il+inclusif)

Sexe : AFAN (assigné.e femme à la naissance)

Description : Personne schizophrène qui a inventé Pulsion pour aller « mieux ». Iel n’est pas très social.e, plutôt calme, mais c’est une personne terriblement angoissée par la vie. Pas sportif.ve pour un sous, iel est cependant très observateurice. Iel peut remarquer le moindre détail dans un combat/une conversation. Iel peut devenir très protecteurice si on s’attaque à Pulsion. Iel sait coudre « à peu près ».

—————————————————————–

Pulsion :

Nom prénom : Inconnu

Pseudo : Pulsion

Âge : 26 ans

Poids : 55 kg

Taille : 1m56

Genre : Genderfluid homme-femme-neutrois (iel+inclusif)

Sexe : AHAN (assigné.e homme à la naissance)

Description : D’origine d’un monde médiéval fantastique oriental, iel était destiné.e à être Calif, comme son père. Né.e d’une mère d’occident et d’un père d’orient, cela ne plaisait pas à la populace. Un jour, suite à un soulèvement de la population à ses douze ans, iel fut non seulement chassé.e, mais a reçu une malédiction de la nouvelle souveraine : iel ne pourra plus grandir physiquement, en plus de ne plus pouvoir définir son genre exact. Vivant actuellement comme voleureuse en occident, iel a cependant une voix qui l’empêche d’accomplir certaines de ses actions : Dowly.

D’un naturel taquin, iel est très social, et n’hésite pas à recadrer plus jeune que iel. Opportuniste, iel saisit les occasions. Il sait analyser le type de personne en face de lui. Cependant, s’iel voit plus fort qu’iel, iel se tient à carreau ou tente de négocier. Iel sait cependant se battre à la rapière si c’est nécessaire, et connaît quelques gestes de premiers secours.

Passons à la bd ! Elle a été découpée en deux parties: une des deux personnages en parallèles, et une en commun. Enjoy !

Partie I :

Partie II :

Voilà ! Souhaitez moi bonne chance pour la suite !

Strip #19 – Angoisses #01

Coucou ! Voici un petit strip un peu en retard… ATTENTION : contient de l’angoisse. Bonne lecture !

 

Strip #18 – « C’était pas ma guerre »

Coucou !

Voici un strip un peu… Particulier. Je vous laisse découvrir !

Strip #17 – Le thé

Coucou !

Ca y est, enfin un nouveau strip ! Je vous laisse savourer !

Bonus : un strip tradi sur un truc qui m’a énervé.e…

Fiche de lecture Hors série #01 : Grenadine

 

Grenadine, de Shyle Zalewski, aux éditions Lapin

Un article un peu particulier cette fois ci : les fiches de lecture hors série. C’est à dire que dès que j’ai un coup de coeur, le livre se retrouve dans cette catégorie. Commençons !

 

Grenadine… Un savant mélange d’autobiographie et de fiction. Mais surtout l’occasion de réfléchir sur son être. Shyle s’analyse, et Shyle se dévoile.

 

Le personnage nous fait rire, réfléchir, pleurer… On tourne les pages, on s’attache au personnage, on est bouleversé par ce qu’on lit… Pourtant, le personnage n’est pas parfait : maladroit socialement, d’une franchise qui glace le sang, pas dans les canons de beauté de la société physiquement, assez chaudasse… Mais c’est ce qui fait tout son charme : il est humain.

 

Le scénario est captivant, car on voit l’évolution du personnage petit à petit, et on apprend avec lui. Les échecs, les réflexions, les actes, les paroles, les doutes, les erreurs… Tout ce qui s’y passe nous apporte quelque chose de plus.

 

Concernant les moments de sexe, c’est tout en subtilité : nous voyons les actes, mais rien d’autres. Pas de pénis, pas de vulve. Et c’est tout aussi érotique.

 

Parlons du graphisme, maintenant. Autant il peut paraître simpliste et enfantin, autant, quand on apprend à le connaître, on voit qu’il y a des détails et de la fluidité. Je peux vous garantir que les pages en une planche vous laisseront sans voix tellement elles sont magnifiques. Shyle fait du beau travail, et ça, on ne peut pas la lui enlever !

 

En tant que lecteurice depuis deux ans sur les réseaux sociaux, je peux noter un défaut : la répétition des strips déjà publiés sur son Twitter. En effet, on retrouve certaines planches dessus. Cependant, c’est un défaut minime : très peu de planches ont été publiées sur son compte, et on les retrouve avec plaisir.

 

En bref, je vous recommande cette BD très chaudement !

 

Voilà, j’espère que cette découverte vous a plu. J’espère en faire de nouveaux prochainement. Je vous dis plusch !

 

[Instant pub] Portfolio en ligne !

Coucou !

 

Après quelques bidouillages, j’ai enfin pu mettre le portfolio en ligne ! Vous pouvez le trouver ici ! Je l’actualiserai au fur et à mesure.

 

J’espère vous retrouver bientôt pour de nouveaux articles ! A bientôt !

Inktober 2018 – Bilan

Coucou ! Le mois d’octobre a été bien rempli pour moi. En effet j’ai fait une nouvelle fois l’inktober pour cette année. Mais cette fois ci je vous propose un bilan de cette année qui remet en perspective ce mois d’octobre à encrer ses dessins. C’est parti !

 

 

Tout d’abord, voici la liste que j’ai faite à l’occasion de cet inktober. Le thème global était « Détente chez soi », et cela me tenait à coeur car je voulais faire plus de situation à l’intérieur d’une maison, afin de m’améliorer dans ce genre de situation. Et je voulais que les personnages se « relaxent » dans mes dessins. Mais du coup, ai-je tenu le long du mois ? Eh bien voici le bilan !

 

Comme vous pouvez le constater, les dessins sont au complet ! J’ai mis la régularité à tous les jours, mais j’ai eu exceptionnellement deux jours sans dessiner et deux jours où j’en ai dessiné deux. Mais, globalement, j’ai dessiné tous les jours du mois d’octobre. Passons aux favoris et aux ratés !

 

Favoris :

Le 12, le 17, le 22 et le 27 sont mes quatre favoris de cette année. Le 12 parce que je trouve l’ambiance réussie, en plus d’avoir des couleurs qui se marient bien ensemble. Le 17 parce que l’expression du personnage est poilant en plus de rendre ragoûtant le plat. Le 22 est le plus réussi en terme d’ambiance, en plus d’être l’un des plus compliqué à réaliser. Le 27 est l’un des plus simple, mais aussi tout doux et agréable à regarder. Passons aux ratés !

 

Ratés :

 

Ceux que je trouve ratés sont le 14 et le 23. Le 14 était le thème que j’avais le plus envie d’aborder, et le résultat final m’a déçu car il est vide. Le 23 est le plus raté du lot car le personnage paraît debout alors qu’il est assis, de plus l’ambiance ne ressort pas assez.

 

Ce que m’a apporté cet Inktober :

 

Tout d’abord, il m’a permis de dessiner des décors, chose que je ne faisais pas vraiment avant dans les inktober (ou alors le minimum). De plus, je me suis forcé.e à dessiner sans règle et à la main les traits droits. c’est un excellent entraînement pour moi. Et enfin j’ai dessiné des personnages divers, avec des expressions et attitudes différentes selon le jour.

 

Voilà ! J’espère que ce bilan vous a été utile. Moi ça me permet de laisser une trace dans le temps. Pour le prochain inktober je compte travailler sur les paysages, aussi bien urbain que naturel. Je vous dis plusch et à bientôt !

Réflexions décousues #03 : pensées critiques

Coucou à vous ! Aujourd’hui on se retrouve pour des réflexions décousues sur un problème que j’ai.

 

Je n’arrive pas à avoir une pensée critique sur une opinion ou sur des arguments, qu’importe le parti politique. J’ai juste conscience que c’est perçu de telle manière selon les personnes, mais je n’arrive pas à formuler ma propre pensée critique. A quoi est-ce dû ? Je ne sais pas trop, peut être tout simplement que je n’ai pas envie de me disputer avec la personne et que je préfère écouter ses arguments.Mais du coup ça m’handicape quand je dois sortir des arguments, car je ne les ai pas.

 

Anecdote : j’ai écouté les opinions d’un type du FN. Je n’ai pas acquiescé, mais je n’ai pas osé lui dire que ses opinions étaient de la mouise. Donc, sans le vouloir, j’ai validé ses idées. Pourtant ça me répugne, c’est du racisme, du nationalisme qui ne regarde pas les problèmes du pays sous un bon regard. Mais je n’ai pas osé lui dire qu’il disait des choses répugnantes. Je suis dégueulasse pour le coup. Et je regrette amèrement de ne pas lui avoir rabattu le clapet.

 

Et c’est pareil pour tout : ceux qui m’insultent, ceux à qui je demande leur opinion, ceux qui écrivent des articles… Je n’arrive pas à leur dire tout simplement : non, je pense autrement. Je n’ai pas les arguments pour. A l’inverse, j’ai une haute capacité à écouter, j’essaye le moins possible d’interrompre, je pose des questions… Mais le problème c’est que dès que j’ai une affirmation, on me l’explose l’instant d’après, et j’ai des doutes. Je ne sais plus quoi penser, pire encore je prends la dernière affirmation en date… Je suis tellement influençable que c’est outrant. Je ne sais pas quoi faire.

Voilà, vous connaissez une partie de moi qui est horrible maintenant. Je vais vous laisser, je vous dis plusch !