Coup d'humeurs, Tous les articles

Imposer ses opinions… ?

Bonjour à vous ! Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu de coup d’humeur sur un sujet, et j’avoue que depuis quelques jours, je n’arrête pas de réfléchir sur ce problème : doit-on imposer son opinion à autrui ?

Il y a de plus en plus de partis politiques et de militants en tous domaines qui apparaissent, pensant que si tout le monde adhérait à leurs idées, le monde serait meilleur. Que leur intention semble juste et loyal comme dans le blog de lelfe, ou qui cherche juste à causer la zizanie pour mieux s’imposer dans la société comme le FN, les personnes comme moi se méfient. Où est donc LA vérité ? Doit-on se laisser bercer par leurs discours ? Ou faut-il s’en méfier comme de la peste et rester dans ses propres idées ? Là est tout le problème de l’individu ou de la communauté en soi.

Parce que oui, nous vivons, que ce soit pour s’épanouir personnellement ou avec des gens que l’on aime. On a envie de se faire nos propres idées sans être formaté, sans qu’on nous mente. Et on est tous différents, on a nos propres critères de pertinences, qu’elles soient extrêmes ou modérées.

Et c’est là où se pose une contradiction avec certaines communautés militantes : on impose UNE idée, on n’a pas le droit à des subtilités, du coup dès le moindre faux pas c’est la descente au enfer.

J’aimerais poser une question à ces personnes qui incendient leurs membres : êtes-vous sérieuses ? Vous faites cela aussi avec vos amis, qui ont des goûts différents des vôtres ? Ou bien vous vous enfermez sur une idéologie fixe, que tous les membres doivent suivre ? Cela me rappelle quelque chose, mais quoi… ? Ah oui : la dictature. Alors certes ce n’est pas au niveau politique et ça se pratique par un groupe de gens, mais on y est. Et vous voulez vraiment intégrer des personnes de-dans ? Vous ne croyez pas qu’elles ont envie qu’on leur foute la paix dessus, qu’elles ont envie d’une liberté personnelle plutôt que de se limiter à vous ? Vous pouvez discuter et argumenter, mais pas forcément les agresser et les insulter dès qu’elles veulent vous exprimer une contradiction avec vos idées. Vous imaginez le bordel que ça ferait si vous le faisiez avec des amis qui n’ont pas forcément envie d’y adhérer, à vos convictions ? A moins que vous l’ayez déjà expérimenté, je peux vous assurer que vous vous sentez mal quand ça arrive.

Donc, voici un petit conseil que moi-même j’essaye de faire en ce moment, aussi bien pour le militant que pour une personne lambda : l’empathie envers son interlocuteur. Essayez d’imaginer pourquoi ça lui pose problème : paresse intellectuelle, soucis de résistance, envie d’être soi, ne peut pas par habitude… Et dans ce cas là, adaptez vous à elle : essayez de lui faire comprendre l’empathie, essayez de la réconforter et ne la culpabilisez pas de manière agressive. Et essayez aussi de parler calmement avec un de vos membres au lieu de le détruire : la communauté, ça s’entretient, ça ne se détruit pas en fragment. Vous perdrez en pertinence si vous vous engueulez entre vous au lieu de discuter.

Cela me fait bizarre de parler de cela, mais je n’aime pas quand les communautés sont en conflits pour des raisons bornées. Faut apprendre qu’il n’y a pas une vérité dans le tas, qu’il faut apprendre à réfléchir et à discuter sans que ça parte mal. Après, si vous n’êtes pas d’accord, libre à vous d’en parler avec moi dans les commentaires. Mais calmement, sinon je clos la discussion stérile.Anea falls

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s