Critiques littéraires, Tous les articles

Fiche de lecture n°07 : L’Histoire sans Fin

couvhistoire sans fin

A quoi peut donc servir le livre ? Pourquoi en lire, surtout lorsqu’on est jeune ? Quel est l’intérêt des livres de l’imaginaire ?

C’est ce à quoi répond ce roman de fiction, L’Histoire sans Fin. Tout débute au moment où Bastien, un garçon de dix ans pas très beau qui se fait harceler par ses camarades de classe, qui entre dans une librairie. Après une altercation avec le libraire, ce dernier se retrouve le dos tourné, laissant sa lecture du livre L’Histoire sans Fin. Bastien, envoûté à l’idée de lire une histoire sans fin, dérobe le livre et s’enfuit dans le « grenier » de l’école. S’ensuit une lecture avide, où il va se rendre compte que ce n’est pas un simple livre…

Je ne vais pas être très objective, car ce roman de jeunesse est pour moi un gros coup de cœur ! C’est une vraie apologie de l’imaginaire, où au final que l’on soit enfant (comme Bastien) ou adulte  (comme le libraire), il est important de garder une part d’imagination et de rêverie d’un autre monde. De plus, Bastien n’est pas un héros parfait : c’est un enfant désespéré, et il ne va pas s’empêcher d’accomplir de mauvaises actions pour lui-même ou de se rendre Mary Sue pour se faire aimer de tous et toutes. Mais il va évoluer, se rendre compte de ses erreurs et de sa bêtise à certains moments. Il va même apprendre à redevenir lui-même, tout en conservant ses expériences du livres. Les autres personnages peuvent sembler clichés, mais je trouve qu’au contraire c’est pour accentuer le côté « irréel » de ces derniers, qui ne sont que des personnages du livre L’Histoire sans Fin.

Cependant, j’ai quand même un reproche particulier dessus : le flou de certaines histoires. On aimerait en savoir un peu plus sur cet univers, sur ses personnages. On est trop centré sur Bastien au point que l’on oublie les autres, les particularités de ce livre… Cela peut certes ouvrir l’imaginaire du lecteur en lui ouvrant des portes, mais l’avis de l’auteur m’aurait plu dans ces moments là. Certains peuvent reprocher à ce roman d’être trop descriptif aussi… Ben justement c’est un point qui m’a plu dedans, au moins on a des images magnifiques en tête… Spoiler on Je pense au passage avec le lion qui fait des balades avec Bastien dans un désert aux milles couleurs, j’ai trouvé vraiment sublime d’imaginer cela. Spoiler off.

J’ai eu conscience grâce à un ami que ce livre ne pouvait pas plaire à tout le monde, mais pour ceux et celles comme moi qui aime imaginer les doubles sens et les descriptions, je vous le recommande !

Fiche de lecture n°07

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s